Bienvenu à Apple!

Le 8 mars dernier Apple a lancé iPhoto. C’est une application de gestion de photographies pour iPad et iPhone… et nous avons été plutôt ravis de découvrir que ce sont les derniers à être passés à Openstreetmap.

La version bureau de iPhoto, et en fait toutes les applications d’Apple pour iOS jusqu’à aujourd’hui utilisaient Google Maps. Le nouveau iPhoto pour iOS utilise cependant ses propres rendus cartographiques (tuiles) – dérivé des données d’Openstreetmap (à l’extérieur des États-Unis).

Si vous n’avez pas de iPhoto, vous pouvez voir ces cartes en utilisant ce visionneur non officiel de Dair Grant où une comparaison transparente d’Ivan Sanchez.

Les données OSM qu’utilise Apple sont plutôt vieilles (jusqu’à avril 2010) alors ne vous attendez pas d’y voir vos derniers ajouts. Il manque également les crédits nécessaires aux contributeurs d’Openstreetmap; nous avons hâte de travailler avec Apple pour les y ajouter.

Mais nous sommes ravis de voir un usager majeur de cartes faire la transition vers Openstreetmap, et nous espérons en voir encore plusieurs.

Traduit de l’anglais par Daniel Bégin

Mise à niveau de la quinquaillerie de la Fondation

Serveurs, ramoth et bowser, en place.

L’équipe d’administration des systèmes a acheté de la quincaillerie additionnelle pour notre plus grand plaisir. Les serveurs d’Openstreetmap portent le nom de dragons, tirés de « Here be Dragons », reprenant l’inscription désignant les parties inexplorées sur les cartes du moyen-âge. (voir les dragons d’Openstreetmap).

  • azure - Java-XAPI. Expérimental. Distribue en lecture seulement des données OSM à partir d’un code XAPI rafraichi. Azure a eu une mise à niveau longuement anticipée de son disque.
  • bowser - rejoint soup et fiddlestick à titre de “Web Front End”. Ce serveur web de première ligne rendra la navigation du site web osm.org plus fringante.
  • eustace - Statistiques Web. Expérimental. Observe le comportement des usagers à travers les serveurs OSM pour comprendre et améliorer leur expérience.
  • gorwen et orm -Cache de tuiles geoDNS. gorwen est gracieusement fourni et hébergé par Teleservice Skåne AB. GeoDNS fournit des rendus cartographiques (tuiles) à partir du serveur le plus proche. L’équipe d’administration des systèmes espère avoir un serveur nord-américain très bientôt. Nous cherchons de l’hébergement pour d’autres serveurs (géographique). Si vous êtes intéressé et que 100Mbits/s ne vous inquiète pas, adressez-vous à l’administration des systèmes sur #osm-dev at http://irc.osm.org
  • poldi - Toponymie. Fournis un outil de recherche et de géolocalisation de noms utilisant les données OSM. Retourne un positionnement local d’un nom en un clin d’oeil.
  • ramoth - est le second serveur de base de données. Le succès de la campagne de financement de décembre 2011 a permis l’installation de ce serveur. Ce serveur accroit la fiabilité des opérations de la base de données. Statut : installé et en cours de configuration.

Nous souhaitons également la bienvenue aux deux nouveaux membres de l’équipe des serveurs – Ian Dees (iandees) and Sarah Hoffman (lonvia). Ils maintiendront les serveurs Java-XAPI et Toponymie.

Photo de Firefishy.
Traduit de l’anglais par Daniel Bégin

Contactez puis recartographiez au besoin

Un message de Michael Collinson et du Groupe de travail sur les licences (LWG).


“Bonjour à tous,

Nous demandons aux contributeurs d’Openstreetmap de vérifier leur région d’intérêt, de contacter quiconque n’aurait pas encore accepté la nouvelle licence, et de cartographier un maximum de données non conformes. S’il vous plait, faites-le de bonne foi et ne faites pas que recopier ce qui a été créé par des contributeurs qui ont rejeté la nouvelle licence ou ne se sont pas encore décidés! Vous pouvez utiliser les informations fournies par des contributeurs qui poursuivent avec OSM, des ressources comme l’imagerie Bing, ou vos propres connaissances. Si vous cartographiez en Pologne ou en République tchèque, sachez que nous sommes au courant des problèmes particuliers qui vous rendent la tâche difficile en ce moment.

Nous aimerions procéder au transfert de licences dans deux mois. Pour ce faire, les données dont la licence ne peut être modifiée doivent être éliminées de la base de données active, bien qu’elles demeureront disponibles dans les archives publiques. Les dernières indications sont que 1.9% des “ways” ne survivront probablement pas au changement de licence et un 0.6% supplémentaire sera retourné à un état précédent.

Nous souhaitons diminuer ces proportions encore plus.


Les statistiques de votre région d’intérêt peuvent être vraiment meilleure ou pire que la situation générale. Vous pouvez voir l’état des données de votre région sur OSMinspector (plus d’informations sur cet outil). Vous pouvez alors cliquer sur l’icône correspondant de Potlatch ou Josm pour en découvrir plus et recartographier ( plus d’informations sur cette nouvelle cartographie).

Nous vous demandons donc d’examiner votre région et de contacter les contributeurs qui n’ont pas encore accepté la nouvelle licence via le système de messagerie d’Openstreetmap ou directement si vous les connaissez. Pour s’assurer que ces derniers ne soient pas dérangés continuellement, enregistrez les contributeurs que vous avez contactés dans cette page wiki.

Cette page possède également des exemples de messages en différentes langues. Demandez aux contributeurs indécis d’accéder à leur compte et d’accepter la licence, même s’ils ne sont plus intéressés à contribuer parce que leurs contributions existantes sont importantes pour vous. Le contact d’un contributeur de la même région est souvent très utile.”

 

La version originale de ce texte peut également être trouvé ici. S’il vous plait, sentez-vous libre de simplifier le texte et de le traduire dans d’autres langues pour aider les contributeurs qui ne comprennent pas l’anglais.

Courriel original

Traduit de l’anglais par Daniel Bégin

Ulf Möller

La Fondation d’Openstreetmap a appris la mort de notre ami et collègue…

Ulf Möller, 1972 - 2012

Ulf Möller découvrit Openstreetmap en 2007. Il cartographia dans les secteurs de Munich, Hambourg, ainsi que dans d’autres pays.

Il fut le premier Allemand élu au conseil d’administration de la Fondation Openstreetmap en 2009/2010. Il s’impliqua dans le groupe de travail sur les licences (LWG) avec une attention particulière aux détails, à la communauté allemande d’Openstreetmap, et une persistance courtoise.

Le conseil d’administration d’Openstreetmap offre ses sincères condoléances à la famille d’Ulf de la part de toute la communauté. Nous sommes attristés et déconcertés par sa mort prématurée.

La famille a demandé que son intimité soit respectée pendant ce moment difficile. S’il vous plait, utilisé les commentaires de cet article pour partager vos souvenirs d’Ulf et vos condoléances à la famille. Ils sauront où les trouver lorsqu’ils seront prêts.

Sa famille a généreusement fourni la photographie d’Ulf ci-dessus comme nous nous en souviendrons : Souriant, joyeux, et faisant du vélo tout en semblant cartographier avec son GPS.

Traduit de l’anglais par Daniel Bégin

Tokyo accueillera SOTM 2012

Traduction de l’anglais par Daniel Bégin

Le comité organisateur du SOTM vient juste d’annoncer la proposition gagnante pour la conférence internationale d’Openstreeetmap 2012. Cette année nous allons à …

Tokyo au Japon!

Tokyo by Night

‘Tokyo la nuit’ photo CC-BY-2.0 par JeHu68 sur flickr

L’évènement annuel se tiendra du 6 au 8 septembre 2012.

Tiré du blogue stateofthemap.org :

Cinq propositions étaient sur la table pour accueillir la principale conférence internationale d’Openstreetmap : Aveiro (Portugal), Havane (Cuba), Lille (France), Tbilissi (Géorgie) et Tokyo (Japon). « Nous avons reçu plusieurs propositions sérieuses. Décider du meilleur endroit pour la conférence SOTM est toujours une de nos décisions les plus importantes et les plus difficiles. » a dit Henk Hoff, président du comité organisateur du SOTM. Avec les crises que le Japon a traversé au cours de la dernière année, la communauté OSM s’est considérablement accrue; faisant de l’Asie une part importante de la communauté d’Openstreetmap.

« Nous croyons fermement que la tenue de la conférence “State of the Map” en Asie élargira et renforcera la communauté internationale en son entier, comme ça l’a été par le passé en Europe et en Amérique du Nord » commente Tiachi Furuhashi d’Openstreetmap Japon.

2012 accueillera la sixième conférence internationale, attirant plus de 250 participants. Les éditions précédentes de cette conférence se sont tenues à Manchester (Royaume-Uni), Limerick (Irlande), Amsterdam (Pays-Bas), Girona (Espagne), Denver (États-Unis). Les détails concernant les commandites, les opportunités de bénévolats et autres seront disponibles très bientôt.

Mappy Christmas! – Joyeux Noël!

Traduction de l’anglais par Daniel Bégin

… Et merci à tous les généreux donateurs qui nous ont aidés à atteindre la cible de notre levée de fonds! Au courant de la journée du 24 décembre (juste à temps pour Noël!), le “donation tracker” a atteint 100%, signifiant que nous avions atteint notre objectif de 15,000 £ pour payer notre nouveau serveur de base de données. Nous avions passé la commande et espérions recevoir le colis quelque part au début janvier. Alors nous souhaitons merci du fond de notre coeur à tous ceux qui nous ont donné ce merveilleux cadeau de Noël.

(Si vous avez manqué votre chance … donate.openstreetmap.org)

Et maintenant, souhaitons un joyeux Noël à tous les gens qui ont géré les serveurs, développer les logiciels, traduit la documentation, construit les sites web, bâtit les applications mobiles et tous ceux qui ont utilisé nos cartes, sous toutes leurs formes (à la fois bizarres et merveilleuses), et un “mappy Christmas” aux milliers de gens qui ont aidé à cartographier le monde en 2011!

Les dix tâches les plus importantes

Traduction de l’anglais par Daniel Bégin

Contribuez à la communauté des développeurs d’Openstreetmap et impliquez-vous dans les dix tâches les plus importantes!

Openstreetmap c’est gros, et ça comporte une communauté vaste et variée. Nos données sont utilisées dans des applications dédiées tant aux spécialistes qu’à la population en générale, tant pour du matériel informatique commun que pour particulier. L’infrastructure de laquelle nous dépendons, comme membre de la communauté d’Openstreetmap, s’améliore continuellement de façon plus ou moins visible et plus ou moins reconnue. Par exemple, nous avons amélioré les fonctionnalités associées aux amis que nous avons identifiés. C’est une petite amélioration, visible, de notre site web OSM. Vous pensez peut-être… «Wow, comment avons-nous pu nous passer de cette fonction si longtemps?» Si vous êtes connecté au site web, vous pouvez maintenant voir les derniers «Changesets» des contributeurs que vous avez identifiés comme vos amis.

http://openstreetmap.org/browse/friends

Cette nouvelle fonctionnalité est née d’une discussion sur la liste talk@ il y a deux semaines. Toby Murray a fait une suggestion. Mikel Maron a tant aimé l’idée qu’il en a écrit le code [1] et Tom Hughes l’a raffiné avant de le fusionné dans le port Rails de sorte que nous pouvons tous l’utiliser.

Il y a toute sorte d’autres façons, grandes et petites, pour les développeurs de contribuer à Openstreetmap. Le groupe de travail en ingénierie (EWG) a mis à jour sa liste des dix tâches les plus importantes avec certains projets très attendus.

Il y a des projets qui impliquent les langages Rails, JavaScript, flash, flex, python, django et autres. Si vous avez toujours voulu vous impliquer dans un projet d’envergure, avec d’autres développeurs de haut niveau, ce sont des projets pour vous

Photo & copie;R.Weait, avec permission.

Différences linguistiques et Fondation Openstreetmap

Photo par R. Steven Rainwater

Traduction de l’anglais par Daniel Bégin

En mars 2011, le Groupe de travail sur les communications (CWG) a essayé de rendre la Fondation OSM (OSMF) plus accessible. À titre d’essais, nous avons ajouté l’allemand et le français au Blog OSMF. Nous travaillons encore à améliorer la situation en rendant chaque article disponible. Mais cette expérience est déjà un succès si l’on se fie sur les commentaires que nous recevons de vous.

Ça a été un succès grâce aux bénévoles qui produisent ces traductions. Nos remerciements vont à Daniel Bégin et Michael Schulze pour l’aide qu’ils nous offrent à joindre plus de contributeurs francophones et germanophones.

Bientôt, nous ajouterons également le russe à nos traductions grâce à Eugene Usvitsky. Nos statistiques nous disent que les russophones sont les seconds à visiter le site de la Fondation après les anglophones. La Fondation souhaite également rejoindre d’autres groupes linguistiques. Vous souhaiteriez nous aider? La charge de travail est irrégulière et vous pouvez travailler de la maison. :-) Si vous êtes intéressé, contactez le Groupe de travail sur les communications (CWG) par courriel à communication@osmfoundation.org

Nous considérerons l’ajout de n’importe quel langage au site, à l’exception peut-être du klingon; en fait, nous ne sommes pas encore décidés pour le klingon! Si vous pouvez nous aider pour les langues les plus utilisées dans Openstreetmap, faites-le-nous savoir.

Si vous souhaitez d’abord faire un essai, et voir comment vous aimez travailler avec les Groupes de travail pour un projet temporaire plus petit, le Groupe de travail sur les licences (LWG) a un petit projet de traduction pour lequel ils auraient besoin d’aide maintenant. Contactez le LWG via legal@osmfoundation.orgpour pour des traductions en tchèque, chinois, suédois, finlandais, japonais, hongrois, roumain, norvégien, slovaque, grecque, coréen, turque et croate.

Photo de Klingon by R. Steven Rainwater sur Flickr est sous licences CC-By-SA

Groupe de travail en ingénierie (EWG) + Weekend de développement

743 - Cogs - Pattern

cc-by2.0 Patrick Hoesly sur flickr

Traduction de l’anglais par Daniel Bégin

En août dernier nous annoncions la formation d’un groupe de travail en ingénierie ayant la tâche d’attirer plus de développeurs en abaissant les contraintes d’admission. Depuis nous avons vu de bons travaux de codage technique et autres réalisations autour des activités de ce groupe :

  • Openstreetmap roule maintenant sur rails version 3, mercis principalement à ce travailleur infatigable qu’est Tom Hughes. En plus de déployer le tout et de corriger quelques problèmes harassants avec les séances, il a pu convertir le code à la nouvelle version. Le site web et le code de l’API devaient tenir compte de différences et de nouvelles fonctionnalités de rails3, particulièrement au niveau de l’utilisation de AREL pour les requêtes à la base de données.
  • Kai Krueger a encapsulé ce code rails, Mapnik et mod_tile dans un PPA Ubuntu . Ce système d’encapsulation offre une façon très simple pour installer ces outils (et les conserver à jour) sur Ubuntu/Debian. Nous sommes à tester le tout et espérons que ça va simplifier le maintien et l’amélioration du code pour Openstreetmap.
  • Le travail de Mike Migurski a permis de créer une page plus invitante et plus utile pour le téléchargement des données OSM sur planet.openstreetmap.org. Mike, et Stamen design, fournissent également “metro extracts” — des fichiers de données Openstreetmap plus facilement gérables (plus petit), une ville à la fois.

En plus de ces items, le Groupe de travail en ingénierie a plongé la tête la première dans la tâche gigantesque d’améliorer la documentation technique et de faire le ménage du “bug tracker”.

Manifestement, ce sont des choses qui auraient éventuellement été faites par la communauté des développeurs d’Openstreetmap, et la réalisation revient toujours au dur travail des individus. Cependant, le groupe de travail apporte un peu de structure et fournit un forum pour prendre un pas de recul et voir à ce type de méta-développement. Un développement qui aide le développement!

Vous pouvez en connaître plus au sujet du Groupe de travail sur l’ingénierie (EWG) sur le site de la fondation, et tout le monde est bienvenu pour se joindre à leurs discussions qui se font tous les lundis sur le canal IRC (détails)

Weekend de développement de Londres — 26 et 27 (“hack weekend”)

Peut-être aimeriez-vous une rencontre face à face? Venez au “hack weekend”! Le EWG est également impliqué dans cette activité, essayant de créer plus d’évènements pour développeurs, dans plus de localités. Pour le moment, nous en avons un à la fin de la semaine…

Pour plus de détails visites la page London Hack Weekend sur le wiki (et inscrivez-vous).

Weekend de développement précédent au même endroit (Bureaux de MapQuest)

“Un weekend de développement d’Openstreetmap est une rencontre de groupe où chacun apporte son portable dans un bureau et passe le weekend à faire des travaux technique pour améliorer Openstreetmap. Ça peut-être le développement de composantes, d’éditeurs, ou tout autre projets en lien avec Openstreetmap.

Openstreetmap a des tâches de développement qui poussent dans toutes les directions. Il y a du travail à faire dans à peu près tous les langages de programmation, aussi bien que de la documentation ou des tâches non techniques comme du graphisme et de la traduction.

Nous adoptons une approche non structurée. Les gens arrivent, se tournent les manches et travaillent d’arrache-pied sur quelque chose, ou se tournent les manches et tente de voir où ils peuvent aider. De toute façon, nous pouvons aussi proposer des sessions de travail plus structuré s’il y a une demande”

Que vous puissiez assister au weekend de développement ou pas, nous cherchons toujours des gens techniques pour aider à améliorer Openstreetmap.